dimanche 28 octobre 2012

jeudi 25 octobre 2012

Événement à Sayada


Le portail de la ville de Sayada lance un événement sur sa page facebook. Il concernera l'expérience de la ville dans l'OpenData et l'OpenGov. La date prévue est le samedi 17 novembre 2012 à la maison de la culture de Sayada. Les organisateurs de cette conférence sont l'association Ibn-Rochd et BIL Tunisie.
Un appel a été lancé sur le réseau twitter pour un généreux sponsoring !

samedi 20 octobre 2012

Qu'est ce qu'il nous arrive ? Bis


Mon dernier billet avait posé quelques questions qui reflétaient mes propres angoisses quant à la situation de la Tunisie. Mes peurs, partaient d'un certain vécu dans ma ville, Sayada, le long de ces derniers jours, où une atmosphère d'insécurité flâne et hante les rues de la cité...

dimanche 14 octobre 2012

Qu'est ce qu'il nous arrive ?

Drapeau tunisien
Qu'est ce qu'il se passe ?
Où va la Tunisie?

Pourquoi ?
...
Des questions qui me hantent sans que j'y trouve des réponses. 
Les lueurs rassurantes semblent s'évanouir dans l'obscurité assourdissante des actualités...
Mais là, quand je regarde cette bannière, je dis : « un jour ça ira mieux ! » enfin, je l'espère !
Vive ma Tunisie !

mercredi 19 septembre 2012

Wikimania 2012 Washington DC

L'appel de WikimaniA

CC BY SA - James Hare
Depuis 2005, la fondation Wikimédia organise annuellement, une conférence internationale regroupant des contributeurs de ses différents projets. Cette conférence, baptisée Wikimania, s'intéresse à Wikipédia et ses projets frères dont Wikisource, Wikinews, Wikitionnaire etc. Aussi, elle contribue à promouvoir la culture libre et le contenu libre

dimanche 16 septembre 2012

La rentrée du #Libre


La rentrée scientifique 2012-2013 en Tunisie s'est distinguée par deux grands évènements dans les communautés des logiciels libres : l'OSS2012 et le SFD2012

OSS2012


La huitième conférence internationale sur les systèmes à sources ouvertes a était tenue du 10 au 13 septembre 2012 à Yassmine Hammamet avec la participations de plusieurs personnes de renommés internationales dont Carole Smith, program manager chez Google et Italo Vignoli, directeur de The Document Foundation.
Forte participation étrangère par rapport aux Tunisiens
L'OSS (Open Source Systems), est une rencontre internationale annuelle qui réunit des professionnels, des universitaires et des étudiants impliqués dans ce mouvement. Plusieurs sessions ont été organisées pendant cette conférence proposant des solutions Open Sources pour les différents domaines dont l'éducation, les télécommunications, l'énergie, l'e-commerce etc. Le long des quatre journées de conférences ce sont enchaînées des sessions B2B (Business to Business), des sessions doctorales et des workshops de grands intérêts.
Au vu des circonstances dans lesquelles passe notre pays, la tenue de cette conférence est en elle même une réussite. Bien que quelques réservations ont étaient annulées auparavant, les présents à Hammamet ont tous manifestés leur satisfaction des conditions dans lesquelles ce sont déroulés leurs séjours en Tunisie, comme l'atteste ce tweet de Caroline Hardin :
À entendre parler M. Imed Hammouda, professeur à l'université de technologie de Tampere en Finlande et organisateur de cette conférence, on dirait que les organismes tunisiens et surtout les professionnels dans les domaines technologiques « n'ont pas été très impliqués dans cet évènement et qu'ils ont été passifs quant aux invitations qu'il leurs a adressées... Quel gâchis quand on ne profite pas telles occasions ! »
En 2013, cette conférence sera organisée en Slovénie et pour son dixième anniversaire en 2014, l'Italie sera le pays hôte de cette rencontre.

SFD2012



Le SFD (Software Freedom Day) est une journée de célébration de la culture du libre et des logiciels libres partout dans le monde. En Tunisie, cette journée a été programmée et tenue le samedi 15 septembre 2012 au Palais des sciences de Monastir. Plus de 700 personnes entre étudiants, enseignants, professionnels et des passionnés des logiciels libres ont pris rendez-vous dans la ville de Monastir. Cette manifestation a été organisée par IEEE et Android Tunisie.


Stickers Wikipedia sur le stand Ubuntu
Huit sessions plénières ont été prévues pour la matinée, mais malheureusement seulement six parmi-elles ont finalement pris lieu. La plus attendue était celle de Carole Smith (voir OSS2012) qui a été contrainte de regagner son pays suite aux incidents de la journée du vendredi 14 septembre 2012. C'étais un coup dur pour les organisateurs qui n'ont pas caché leurs émotions.

La nouveauté cette année était d'inviter la communauté Wikipédia Tunisie afin de présenter le projet Tunisie ainsi que que les projets Wikimedia dont le programme d'éducation et le projet GLAM. Un projet de grande envergure qui nécessite une parfaite assimilation de la philosophie du libre et le partage du savoir.

(Article paru sur Memomed.org )

lundi 30 juillet 2012

Father and Son!

Father and Son!
Aujourd'hui le 30 juillet, mon fils Abderrahmen fête son quatrième anniversaire ! Quatre années qu'il est là.
Il a bouleversé ma vie avec sa venue un certain jour inoubliable d'un été 2008. Jamais je ne verrai les choses de la même façon... 

تقرير عن مؤتمر القاهرة لبرنامج ويكيبيديا للتعليم


صورة جماعية للمشاركين في المؤتمر

على اثر دعوة لطيفة من مشيرة العمراوي المستشارة لدى مؤسسة ويكيميديا للتنمية العالمية ، قمت (الحبيب مهني) بزيارة إلى القاهرة من 3 إلى 7 جويلية، قصد الحضور في الندوة الختامية لبرنامج ويكيميديا للتعليم في مصر (مزيد من التفاصيل حول البرنامج: هنا باللغة النقليزية)، التي شارك فيها أساتذة من الجامعة المصرية والطلاب وسفراء الواب وسفراء الجامعة وبعض الناشطين في المجتمع الرقمي العربي. وقد تم اختياري من تونس لطبيعة عملي في الجامعة التونسية ولمساهماتي في مشاريع ويكيبيديا تونس.

الوصول إلى القاهرة

وصلت الى القاهرة يوم الثلاثاء 3جويلية وبالمناسبة كانت بالنسبة لي، أول مرة أغادر فيها التراب التونسي، وكان يشرفني أن تكون مصر أول بلد أسافر إليه. كانت رحلة مليئة بالمفاجآت والاكتشافات، وقد شاركني في رحلة الذهاب (مع سباق ضد الساعة في مطار تونس قرطاج)، محمد أعمروشاً، صديق من المغرب كنت قد تعرفت عليه خلال يوم وسائط التواصل الاجتماعي الذي أقيم بتونس يوم 30 جوان. بعد النزول بالفندق استدعتنا مشيرة على عشاء كان فيه حاضرا بالإضافة لنا، كل من فارس من مصر، عيسى من الأردن وأيمن من السعودية. اجتمعنا بمطعم ظريف يطلّ على ميدان التحرير، قمنا فيه بالتعريف بأنفسنا وعبرنا على بعض الاهتمامات المشتركة لويكيبيديا العربية...

اليوم الأول

افتتاحية ترحيبية ألقتها عميدة كلية الألسن بـجامعة عين شمس بالقاهرة التي قدمت فيها المشروع الرائد لويكيبيديا بالشراكة مع الجامعة. ثم بعد ذلك كان الدور لكل من آني لين وفرانك للحديث عن تفاصيل المشروع،عبر نبذة تاريخية لأهمّ مراحله وبعض الأرقام المترجمة للنجاح النسبي لبرنامج ويكيبيديا للتعليم بمــــصر،
بعد استراحة قصيرة، تعاقب الأساتذة المشاركون في البرنامج على المنصة لعرض تجاربهم مع البرنامج، وكانت فرصة للطلبة والسفراء لأخذ الكلمة وإبداء الرأي حول هذا الموضوع. وكان من أبرز الشهادات، تجربة الترجمة من اللغة الفرنسية إلى العربية، تحت إشراف داليا الطوخي عن جامعة عين شمس التي أفادت:
"يتيح هذا المشروع للطلاب إتقان المصطلحات من أخل إفراز المترجمين المؤهلين الذين يلبون احتياجات سوق العمل. حيث يزيد الطلاب مهاراتهم حول ترجمة النصوص السياسية والقانونية والإقتصادية، والطلاب لديّ متحمّسون للغاية عندما يتعلق الأمر بترجمة النصوص على ويكيبيديا"
وكنت قد لاحظت فعلا هذا الحماس في تدخلات الطلبة أنفسهم الذين حاولوا أن يبلّغوا بعضا من المشاكل والصعوبات التي واجهتهم أثناء عملهم والتي يمكن تلخيصها في النقاط التالية:
  • صعوبة التعامل مع ويكيبيديا وخاصة واجهة التعديل
  • صعوبة إرسال الصور على كومنز، وصعوبة فهم الرخص
  • عدم تفهم بعض المحررين لتعديلات الطلاب

بعد الغداء تمّ تنظيم بعض ورشات العمل، وقد حبّذت أن أكون في ورشة بإدارة فرانك عن كيفية المشاركة في برنامج ويكيبيديا للتعليم. وقد كانت حلقة عمل ثريّة بالآراء والمقترحات .وفي هاته الورشة أخذت الكلمة وعرّفت بما نقوم به في تونس من ورشات للتعريف بويكيبيديا، كما عبّرت عن استعدادي وأملي أن نقوم بمشروع تعليمي في تونس بالمشاركة مع ويكيبيديا.

اليوم الثاني


خلال اليوم الثاني من المؤتمر تحدثت روشال دايفيس عن ايجابيات المساهمة في ويكيبيديا العربية والتحديات التي تعترض ان يكون الطلبة من المساهمين. أما الفقرة الموالية كانت فرصة لنقاش مفتوح مع الطلبة المشاركين في البرنامج، لعرض مجمل ملاحظاتهم حول التجربة.
أمّا آخر اليوم فكان مناسبة لتوزيع الجوائز على الطلبة والسفراء لتتم أشغال المؤتمر. وفي خلال ذلك اليوم كان مبرمجا أن ألتقي صحبة محمد وعيسى بفرانك للحديث عن البرنامج وسبل نشره في بلداننا، لكن حصل سوء فهم أدّى إلى تأجيل الإجتماع إلى اليوم الموالي.

الإجتماع بفرانك


تمّت دعوتي ومحمد وعيسى لحضور جلسة صغيرة بالمدير التنفيذي لبرنامج ويكيبيديا للتعليم فرانك شولنبرغ الذي التقانا صحبة كل من مشيرة ولي آنا وآني. خلال هاته الجلسة قدمت للمجموعة نبذة عن سيرتي الذاتية وعن مساهماتي في ويكيبيديا ثم أشرت إلى بعض العوامل التي جعلت من ويكيبيديا العربية لا تكون لها نفس الأهمية لدى المستخدم التونسي مقارنة بويكيبيديا الفرنسية او حتى الإنقليزية. ثم تحدث كل من محمد ومن عيسى عن تجاربهما الخاصة ومشاريعهما في تحسين المحتوى الرقمي بالعربية في ويكيبيديا خصوصا والانترنات عموماً.

خلاصة

كانت هاته الرحلة جدّ مفيدة وجدّ مقرّبة للرؤى والأفكار بين ويكيبيديين عرب وغيرهم، وفعلا أصبحت أؤمن أن لقاء ماديا محسوساً خير من ألف مراسلة الكترونية أو نقاش افتراضي وراء الحاسوب. إن لهاته اللقاءات والاجتماعات قدرة عجيبة على تنظيم المبادرات لتطوير مشروع ويكيبيديا أو حتى لغيرها من المشاريع ذات البعد الانساني.
من اليمين إلى الشمال: محمد، أيمن، عيسى، مشيرة، ليآن, حبيب، آني و فرانك

الصور

لمشاهدة مجمل الصور التي تمكنت من تصويرها في مصر، يُرجى النقر على رابط الألبوم على فليكر، هنا

samedi 21 juillet 2012

Albums photos, Wikimania 2012 « Wikipedia Tunisie



La conférence « Wikimania 2012 » a été organisée cette année à Washington D.C. aux États-Unies. Elle était un espace de rencontres et d’échange d’expériences. Habib M’henni a profité d’une bourse de Wikimedia France pour assister à ce rendez-vous annuel, il propose ces albums photos qui racontent par images son voyage à Washington D.C.
Meet up des francophones
Un rapport détaillé de cette visite est en cours d’élaboration, dans lequel il y aura un compte-rendu de la présentation faite lors de la rencontre des francophones et qui a mis l’accent sur les projets Wikipédia en Tunisie dont essentiellement le « Wiki Tour » et « Wiki for Cities ».

Source :
Albums photos, Wikimania 2012 « Wikipedia Tunisie

mercredi 9 mai 2012

H I M #rms [bis]


Voici la suite de mon inoubliable rencontre avec Richard Matthew Stallman, lors de sa courte visite à Sayada (où il a passé une nuit) et à Monastir ...
Il y a toujours du temps pour lire !
Après la photo souvenirs, nous descendîmes pour chercher les voitures. Je mis les sacs dans ma modeste 106 et nous (moi, Ali, rms et sa compagne) restâmes debout devant la porte du garage en attendant que Nizar fasse sortir sa voiture. Il faisait beau et le soleil envoyait des rayons chauds et réconfortants. Je demandai à rms de bien profiter de cette manne du ciel, il révoqua « ... pas pour longtemps, c'est bon pour deux minutes, après c'est pas bien ! ». 
rms au musée de Lamta
(photo by @nizarus)

Se sentant ne rien faire d'utile, rms demanda qu'est ce qu'on attendait ? Je répondis qu'on attendait la voiture de Nizar... Mine de rien il chercha un bouquin de son sac et se mit à lire debout ! Je pris mon chemin en me séparant du groupe des geeks et leur Maître, eux ils allèrent rendre une visite au musée archéologique de Lamta, en effet, rms affectionnait les monuments et sites archéologiques.

À Monastir, nous prîmes rendez-vous dans un petit restaurant charmant dans la médina pour déjeuner ensemble. rms commanda un plat de couscous à l'agneau, pour l'entrée, il nous invita tous à partager les plats (tiens ça ne m'étonne pas ;-)).

rms discutant avec l'oiseau
Quand Stallman prit la première cuillère de couscous, les traits de son visages changèrent, teint d'un rouge vif, il commença à sentir une chaleur remonter sa tête. Il a sous-estimé la force piquante des piments tunisiens ! Il appela le serveur et l'invoqua à offrir deux variantes du couscous, une première ordinaire et une seconde moins piquante, sinon avertir les clients que c'est du piquant. Avec un sourire, le serveur nota ses recommandations et s'en alla ! J'expliquai à rms que le couscous se prépare avec une sauce qui bouillonne sous une sorte de tamis contenant la semoule et qu'il est difficile de préparer deux sauces distinctes sinon on pourrait présenter le couscous avec de la semoule sans sauce et de proposer un autre bol contenant la sauce que le client pourrait s'en servir à volonté. Richard affirma qu'il a vu cette dernière solution dans certains restaurant marocains qu'il a pu visiter.

Entre-temps, dans la cour intérieure du restaurant un mulet-chardonneret faisait ressentir un chant fabuleux, rms passionné d'oiseaux demanda s'il y avait vraiment un oiseau à l'intérieur, dès que la réponse fut affirmative, il s'empressa de gagner la cour et de passer cinq bonnes minutes à contempler l'oiseau et même à « parler » avec lui...

Ali et moi attentifs au Maître rms
La suite du repas fut un instant d'échange de réflexions diverses et générales, mais ce qui m'a marqué dans la philosophie de rms et que je ne partage pas son point de vue est sa vision pour la population mondiale qui ne cesse de s'agrandir, causant entre-autres le réchauffement climatique de la planète, selon rms la solution est tout simplement de « cesser d'avoir des enfant, il y a trop de monde sur terre... »
À la fin du repas, Ali prit la charge d'enregistrer une vidéo de Stallman au profit d'une association italienne. Ça fut un moment insolite au restaurant, un barbu à la capillarité singulière entrain de parler en anglais sur les Free Software and Freedom , ça ne laissa personne indifférent, même un fleuriste ambulant pris par le charme du Maître resta médusé devant le « spectacle ». Que dire de moi-même ? (cf. photo plus haut)

Voilà comment j'ai rencontré Richard Matthew Stallman, cette figure emblématique du monde des logiciels libres. Une personne, excentrique mais tellement sincère, humaine et révolutionnaire !

"See you soon Master!"
 

mardi 8 mai 2012

#rms à Monastir

« Le monde des logiciels libres est en danger ! » Ainsi cria Richard Matthew Stallman plus connu sous les lettres rms, lors de sa conférence organisée le mercredi dernier au Palais des sciences de Monastir. Stallman, ce « gourou » non proclamé des logiciels libres, est le fondateur et le président de la Free Software Foundation (FSF), d'ailleurs il est l’initiateur et le fervent défenseur du projet GNU (GNU is Not Unix) et la General Public Licence (GPL), deux œuvres qu’il ne cesse de développer et de promouvoir partout dans le monde. Son mouvement universel a été largement suivi par des adeptes partageant ces mêmes principes. 
rms s'adressant à son public au Palais des sciences de Monastir
La communauté des utilisateurs des logiciels libres a invité rms à se rendre en Tunisie et parler librement de son projet, chose qu’il n'a pas pu faire lors de sa première visite lors du Sommet mondial sur la société de l'information tenu en 2005. Sa conférence au Palais des sciences de Monastir était la dernière d'une série de rencontres organisées en Tunisie. À Monastir, des étudiants, des enseignants et même des curieux étaient au rendez-vous (j'ai dénombré plus de 400 participants dans la salle) sont venus voir cette légende vivante adresser un discours sur les logiciels libres

Stallman debout et les pieds déchaussés, a commencé son speech par cette recommandation adressée à son public : 
«... ne mettez pas des photos de moi sur facebbok, facebook n'est pas ton ami, facebook est un moteur de surveillance global qui collecte des informations sur moi et je ne veux pas que mes photos soient identifiées... » 
Voilà, ça annonce bien la couleur à ceux qui découvrent le libre ! Après cette brève initiation, Stallman a défini le logiciel libre en trois mots :
« liberté, égalité et fraternité ».
 La liberté car le logiciel libre respecte la liberté des utilisateurs ; l'égalité car le logiciel libre ne donne à personne des pouvoirs sur d'autres personnes ; fraternité car il encourage la collaboration entre les utilisateurs. De même, il a bien expliqué qu'un logiciel libre n'est pas forcément gratuit, bien que liberté rime avec gratuité. Les logiciels libres présentent quatre libertés fondamentales : 
  • liberté 0 : la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages, 
  • liberté 1: la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins, 
  • liberté 2 : la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies), 
  • liberté 3 : la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
Mais les logiciels privateurs sont un vrai fléau, qui « génèrent un système social injuste »... Il les a même qualifiés de drogues qu'on distribue, gratuitement, dans les établissements scolaires et une fois la dépendance est créée, on vous oblige à vous en procurer en payant de l'argent.

Stallman a aussi mis l'accent sur les dangers qui guettent les logiciels libres, un danger venant même de l'intérieur du mouvement qui ôterait le mot libre pour le remplacer par l’appellation « Open Source »! 

Pendant plus de deux heures, le quinquagénaire a charmé la majorité des présents. Il parlait sur un ton calme qu'un certain ami a qualifié de zen et d’hypnotisant !

Vers la fin de la rencontre, beaucoup ont posé des questions à Stallman lui demandant son opinion sur une question ou une autre, ou même pour présenter son désaccord avec la philosophie stallmanienne... C'était une belle occasion pour plusieurs personnes de découvrir un homme excentrique, certes, mais un homme militant, courageux et de principe.

Article paru le 7 mai 2012 sur Tunandtech.net 

lundi 7 mai 2012

Precise Pangolin is out!



Un Pangolin - Image de Apokryltaros

La nouvelle version 12.04 LTS (Long Term Support) de Ubuntu est sortie le mois dernier et porte comme code « Precise Pangolin » comme le veut la coutume instaurée par Canonical l'entreprise qui délivre Ubuntu, une coutume qui consiste a nommer les versions par deux mots (un adjectif et un nom d'un animal) commençants par la même lettre.

La nouvelle version de ce célèbre système d'exploitation basé sur GNU/Linux rapporte aux versions précédentes plusieurs améliorations dont essentiellement l'utilisation du kernel (noyeau) 3.2 et ce qu'il offre pour la gestion de l'alimentation.

Ubuntu, facile à installer et à manipuler, devient de plus en plus une alternative libre et de valeur à ces logiciels propriétaires et privatifs qui limitent à chaque jour nos libertés.

H I M rms

H I M rms = How I met Richard Matthew Stallman

Nizar m’appelle : «J'ai besoin de toi, pour un service ! ... » Je savais que rms avait passé la nuit chez lui, il était venu la veille depuis Mdjez el-Bab où il a présenté sa deuxième conférence en Tunisie après celle de l'Insat le dimanche dernier. Nous avons prévu de le faire visiter Sayada, mais bon, l'heure était un peu tardive et l'invité et ses compagnons de routes étaient sans aucun doute fatigués par le long trajet ! Alors le lendemain matin mon ami m'appelle et me demande mon aide, il a besoin de transporter les grosses valises à Monastir...

J'ai sauté sur les marches de l'escalier qui mènent à l'appartement et dans ma tête en tas d'images sur ce génie père du GNU et de la GPL. J'avais commencé à lire un livre qui s'intéresse à sa vie et ses opinions et à chaque page lue, il me parait de plus en plus clair que rms n'est pas une personne ordinaire.

Arrivé devant la porte, Nizar m'invite à entrer voir rms, il était dans la grande chambre entrain de travailler sur son petit ordinateur blanc qui contraste avec le monsieur ! Sans quitter ses yeux verts de son écran il m'a souhaité la bienvenue et quand j'ai avancé l'honneur d'être à ses côtés il m'a répondu d'une voix machinale : « Je n'entends rien, je suis presque sourd ! Pouvez-vous parler plus fort ? » Surpris j'ai réitéré ma pensée, alors avec grâce il a dit : « Ah ! Écoutez je ne suis pas dieu, je suis seulement le St IGNUcius ! »...

St IGNUcius and me!
C'était mon premier contact avec rms. J'ai profité de sa présence pour immortaliser l'instant dans une photo souvenir que Nizar a eu la gentillesse de prendre.

Sinon vous pouvez lire sur sa conférence au Palais des sciences de Monastir ici : http://www.tunandtech.net/34468/357/170/richard-matthew-stallman-a-monastir-le-monde-des-logiciels-libres-est-en-danger.html

mercredi 18 avril 2012

Monastir #taقra

Une écolière qui lit dans l'avenue
Une écolière entrain de lire dans l’avenue Habib Bourguiba à Tunis
Facebook crée encore une fois l'actualité en Tunisie... Cette fois ce n'est plus un sit-in, une grève ou une manifestation, c'est plutôt un appel à la lecture et au livre !

dimanche 1 avril 2012

Zied Blog: International Free Software Festival

Zied Blog: International Free Software Festival: La communauté de Logiciels Libres Tunisienne a relancé ce samedi, 31 Mars 2012, l'organisation de la IFSF (International Free Software Fest...

samedi 24 mars 2012

Il est temps de redresser la barre !

Couché, battu par le vent

La Tunisie a été frappée ces derniers temps par des rudes intempéries. Sayada n'a pas été épargnée, la ville a connu des rafales de vent très puissant, tellement dévastateur qu'il a jeté par terre des panneaux de signalisation fraîchement dressés par les services municipaux. 

ACAM: A New Begining!

ACAM: A New Begining!:  L'Association pour la culture et les arts méditerranéens (Acam) a tenu son assemblée générale élective le samedi 17 mars 2012 à l'h...

jeudi 9 février 2012

Le chaos dans un souk...

Vue générale du marché de Sayada
Le marché de Sayada commence à me saouler, chaque week-end est un calvaire pour moi (riverain) comme pour les centaines d'automobilistes qui passent par ce point !

mercredi 8 février 2012

Boukornine: Les aléas de la propagande de Moncef Marzouki

Boukornine: Les aléas de la propagande de Moncef Marzouki: Depuis la constitution de ce gouvernement et l'élection par l'assemblée constituante de Moncef Marzouki au poste de président de la républiq...

Live Blogging Workshop à Sayada

Blog, blogueur, micro-blogging... bien des termes qui, depuis quelques années, s'invitent de plus en plus dans les conversations de monsieur tout le monde.
La révolution du 14 janvier en Tunisie a accentué cette présence, mais beaucoup de personnes n'ont pas une idée claire et nette sur ce sujet ! Dans ce cadre un groupe de blogueurs a conçu de mener un atelier ouvert de blogging à Sayada.

Les organisateurs ont choisi l'espace de Royal Bayech comme cadre pour cet évènement qui se tiendra le samedi 18 février 2012 à partir de 15h.
QR code de l'évènement

Les objectifs de cet atelier pourraient se résumer dans les points suivants :
  • expliquer l'utilité voire l'obligation de bloguer,
  • dissiper les confusions portées au blogging et les réseaux sociaux, 
  • fournir une aide et une assistance aux internautes pour créer un blog,
  • fournir les outils pour rédiger un billet,
  • aider les bloggueurs débutants à promouvoir leurs blogs,
  • initiation au micro-blogging.
 Espérons que cette initiative sera fructueuse et incitera les sayadis à s'investir dans la citoyenneté responsable et active pour le bien de notre pays.